JE autour de la BDD MUSEFREM

Le 19 juin 2015 aura lieu une journée d’étude organisée autour de la base de données prosopographiques MUSEFREM (Musiciens d’Église en France à l’époque moderne), sur le thème “Être musicien d’Église à Paris. La capitale : lieu de formation et d’exercice au XVIIIe siècle“, sous la responsabilité scientifique de Stéphane Gomis, François Caillou et Christophe Maillard, et cofinancée par le CHEC et le Centre de musique baroque de Versailles.

• 9h00 : Accueil des participants
• 9h15 : Introduction
• 9h30 : François CAILLOU (CERHIO), Le point sur les dépouillements parisiens. Présentation d’un instrument de recherche spécifique : la base des minutes notariales des Archives nationales. Aperçus sur le personnel musical des abbayes parisiennes en 1789-1790
• 10h15 : Stéphane GOMIS (CHEC), Les ressources des Archives Historiques de l’Archevêché de Paris
• 11h00 : Christophe MAILLARD (CERHIO), Paris, plaque tournante dans la formation et la carrière de nombreux musiciens d’Église en poste en province à la fin de l’Ancien régime
• 14h00 : J.-F. “Maxou” HEINTZEN (CHEC) : Ménétriers ou organistes ? Entre Paris et Province, quelques musiciens d’Église au statut ambigu (1741-1773)
• 14h45 : Frédéric de LA GRANDVILLE (CERHIC), Le Conservatoire de musique de Paris à la fin du XVIIIe siècle : des fragments du religieux dans un établissement républicain ?
• 15h30 : Guillaume AVOCAT (Univ. de Poitiers), Les cérémonies en action de grâce à Notre-Dame de Paris sous le Premier Empire : carrières post-révolutionnaires en question
• 16h45 : François CAILLOU et Christophe MAILLARD, Présentation d’un choix de notices biographiques validées ou en cours de validation

Renseignements chec (a) univ-bpclermont.fr et tél. 04.73.34.68.48
En savoir plus

Clermont-Ferrand, Maison des Sciences de l’Homme (4 rue Ledru), le vendredi 19 juin 2015


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.