Archives de catégorie : Colloques

JE: Les ouvriers du livre et du papier, XIXe-XXe siècles: un chantier prosopographique

Le CHS du XXe s. (Paris 1 – CNRS) et le Centre de recherches historiques (EA 1571 – université Paris 8) organisent, le 9 février 2013, une journée d’étude consacrée aux « ouvriers du livre et du papier, XIXe-XXe siècles: un chantier prosopographique« , avec le soutien de l’IHOVAM, l’Institut d’histoire sociale CGT du Livre parisien et l’Ecole supérieure Estienne.

Continuer la lecture

JE: Prosopografie femminili

Le panel du congrès de la SIS, Società Italiana delle Storiche, consacré à la « Prosopografie femminili » et organisé par Sylvie Duval (EFR) comprendra les communications suivantes:

  • Anthony Alvarez-Melero (Universidad de Sevilla): Rédiger une prosopographie des femmes, une gageure ? L’exemple de la Rome antique.
  • Eleonora Rava (Università di Siena): Le recluse nella documentazione tardo-medievale.
  • Caroline Giron-Panel (Bibliothèque Nationale de France): Pour une approche interdisciplinaire du fait musical : prosopographie des musiciennes des ospedali de Venise (XVIIe-XVIIIe siècles)
  • Peggy Bette (Université Lyon 2): Nécessité et limites de l’approche prosopographique : la reconstitution d’itinéraires de vie de veuves françaises de la Première guerre mondiale (XXe siècle).
  • Modératrice: Tiziana Lazzari, Università di Bologna

Prosopographie au féminin (Padoue)

Lors du prochain congrès de la Società Italiana delle Storiche, Sylvie Duval organise un “panel”  sur la “prosopographie au féminin” (abstracts) dans la perspective de débattre des problèmes spécifiques posés par l’identification des femmes dans les sources et de l’utilité/possibilité de la constitution de prosopographies à leur sujet selon les différentes périodes historiques.

« La France savante »

Voici l’annonce d’une journée organisée par le Comité des Travaux historiques et scientifiques, sur la « France savante« , le 8 novembre 2012, à la Sorbonne (Salle des commissions).

 

La mise en place d’une base de données collaborative « La France savante » (savants membres des Sociétés académiques et savantes depuis le XVIe siècle) est engagée depuis 2001, mais elle connaît un développement significatif depuis 2011. L’objectif de la base est de recenser l’ensemble des savants qui ont animé les sociétés savantes ou qui en ont été de plus modestes acteurs. Cet outil doit permettre à l’avenir d’identifier les réseaux de relations qui se sont tissés entre eux et elles et cette base constituera un matériau de recherche à disposition des chercheurs désireux d’étudier les « élites » intellectuelles.

Cette entreprise a été relancée selon deux axes, l’un, thématique, en direction des sociétés d’Antiquaires et le second, régional, consacré en particulier aux sociétés de la Région Rhône-Alpes mais aussi du Centre-Ouest de la France. Ce projet mobilise au premier chef les sociétés savantes concernées, mais aussi les animateurs de ce programme porté par la section d’Histoire contemporaine du CTHS.

A ce jour, l’annuaire des sociétés savantes comprend plus de 3 000 sociétés (1 700 en 2002) et 12 000 fiches de membres (6 000 fin 2010).

Il a semblé important de montrer lors de cette journée d’études, organisée par le CTHS et l’association des Amis du CTHS et des sociétés savantes, le fonctionnement de la base, l’importance scientifique de l’entreprise afin de mobiliser plus de sociétés et de participants à cette collecte de données.

Après cette présentation liminaire de l’outil, de son ergonomie générale et des règles simples d’usage, quelques communications illustreront le travail en cours (exposé 30 min, discussions 15 min).

Programme prévisionnel

  • 9 h : Accueil des participants
  • 9 h15 – 9 h 30 : Claude MORDANT (Président du CTHS), Le CTHS et les sociétés savantes, le contexte institutionnel de la base de données « France savante »
  • 9 h 30 – 10 h 15 : Martine FRANCOIS (section Histoire contemporaine et du temps présent du CTHS), Les médecins dans les sociétés savantes de la région Rhône-Alpes : réseaux et particularités selon les villes
  • 10 h 15 – 11 h : Claude-Isabelle BRELOT (section Histoire contemporaine et du temps présent du CTHS), Les membres « inactifs » des sociétés savantes comtoises
  • 11 h – 11 h 30 : pause
  • 11 h 30 – 12 h 15 : Bruno DELMAS (section Histoire contemporaine et du temps présent du CTHS), Les savants français membres de sociétés savantes étrangères : l’exemple de l’Académie des sciences de Russie à l’époque soviétique
  • 12 h15 – 13 h30 : buffet
  • 13 h 30 – 14 h 15 : Ange ROVERE (section Histoire contemporaine et du temps présent du CTHS), L’ouverture des sociétés savantes corses aux chercheurs du continent (XIXe-XXe siècles)
  • 14 h 15 – 15 h : Nicole LEMAITRE (section Histoire moderne du CTHS), Les prêtres et la fondation des sociétés savantes à la fin du XIXe siècle : l’exemple de la Corrèze
  • 15 h – 15 h 45 : Tiphaine BARTHELEMY (section Anthropologie sociale et ethnologie du CTHS), Sociabilité des élites et sociétés savantes : les Antiquaires de Picardie
  • 15 h 45 – 16 h 30 : discussion générale et conclusion de la journée (Catherine GROS, déléguée générale du CTHS)

Lieu : l’accès à la Salle des Commissions se fait par le 46, rue St-Jacques, Paris 5e (2e étage)

Formulaire d’inscriptionProgramme en pièce jointe